Politique

COMMENT SAUVER LE POLITIQUE ? LES ÉCHELLES DE LA PRISE DE DÉCISION POLITIQUE

La mondialisation, l’effacement des communautés naturelles et l’affaiblissement de l’État-­nation sont autant de nouveaux défis qui se présentent au politique aujourd’hui. Si on ne s’interroge plus sur ce qui fait une Cité, cette dernière devient un simple groupement d’individus atomisés ignorant tout de leur naissance et de leur destinée commune. C’est à toutes les échelles qu’il faut retrouver ce lien politique qui permet à la Cité de prendre  forme. Autrement dit, il est urgent de réinvestir ce qui a fait, au cours des siècles, le dynamisme politique de l’Europe : le sens de la chose commune.

FRANCE, EUROPE, MONDE : COMMENT RÉINVESTIR LE POLITIQUE ?

Les sondages d’opinion montrent que la confiance des Français dans la politique et dans leurs représentants s’est beaucoup dégradée au cours des dernières années. Au moment où les finances publiques sont considérablement dégradées, il est opportun de saisir l’occasion de la crise économique pour repenser les missions des pouvoirs publics et les dégager de domaines qu’ils pourraient avoir surinvesti. Il ne s’agit pas d’envisager un retrait total de la puissance publique, mais d’engager une réflexion sur une redéfinition de son rôle, avec une meilleure prise en compte, tout en les simplifiant, des échelons décisionnels intermédiaires qui conduisent du citoyen à l’État et du local au supranational.

QUEL RENOUVEAU POUR LES IDÉES EN POLITIQUE ?

Le 30 juin 2014, un an après le lancement de notre laboratoire d’idées, nous avons faire le bilan de ces premiers mois de travail et prendre la hauteur de vue nécessaire pour durer et pour insuffler les grandes lignes d’une refondation du politique.
Pour nous accompagner dans cette relecture, nous avons choisi de faire appel à six grands penseurs et témoins du politique. Deux tables-rondes ont ainsi réuni Gaultier Bès, Jean-Christophe Fromantin, François Huguenin, Ghislain Lafont, Pierre Manent et Hervé Mariton.

QUELS OUTILS POUR REFONDER LE DISCOURS POLITIQUE ?

La crise de confiance des Français dans leur classe politique s’enracine notamment dans le sentiment d’une vacuité du discours politique : on promet beaucoup, mais souvent en dehors de toute réalité. Changer le politique, c’est donc aussi en repenser le vocabulaire ou simplement en retrouver et préciser le sens. Quitter le domaine de l’utopie ou de l’électoralisme permettra ainsi de se confronter vraiment aux réalités d’un pays en crises, économique mais aussi morale, identitaire, et donc politique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s