Les attentats du 7 janvier 2015 illustrent, sans doute mieux que d’autres, les enjeux et les risques auxquels la France et l’Europe auront à faire face dans les prochaines décennies. Mêlant fondamentalisme religieux et identitaire, maîtrise des nouvelles technologies, influence de l’opinion, sécurité intérieure et opérations extérieures, ils révèlent par ailleurs l’imbrication désormais établie entre différentes branches de l’action publique que l’on croyait auparavant dé-corrélées.

A l’heure où, sur fond de basculement de la puissance américaine vers l’Asie, l’Europe redécouvre en Ukraine que la paix n’est pas acquise aux marges mêmes de son territoire et que les sanctions économiques ne suffisent pas à fléchir ceux qui ne parlent que le langage de la puissance militaire, la question de la prise en charge de la sécurité du continent européen par les Européens eux- mêmes, face aux menaces tant intérieures qu’extérieures, se pose désormais avec une acuité encore plus forte. Dans cet environnement mouvant et conflictuel, Fonder demain estime qu’il est urgent d’engager une réflexion citoyenne sur ce sujet crucial de la paix et de la sécurité. (Lire la suite)

Publicités