Étiquettes

,

Sous ce nom qui est un programme à lui seul, des étudiants de Paris ont décidé de lancer une initiative originale et exigeante, associée à Fonder Demain.

 

« Les Chercheurs » 

« Cherche la vérité tant que tu es jeune, parce que si tu ne le fais pas, ensuite elle t’échappera des mains » Platon, Parménide, 135d

“L’amour nous pousse à dénoncer, à proposer et à nous engager en vue de projets culturels et sociaux vers une action effective qui incite tous ceux qui ont sincèrement à cœur le sort de l’homme à offrir leur contribution“. Compendium de la Doctrine sociale de l’Eglise

Vision

Notre travail souhaite unir les intelligences pour revisiter les réalités de notre société.

Nous  avons confiance dans une parole vraie que nous souhaitons voir émerger. Cette parole gagne à être partagée et dépasse tous les programmes politiques car elle vise une unité durable des personnes au sein de leur société.

Ce que nous sommes

Jeunes et étudiants, nous souhaitons habiter notre université d’une parole libre, motivée par la confrontation des idées et la remise en cause de certitudes actuelles.

Issus de la mobilisation rejetant la loi Taubira, nous avons à cœur d’agir par une parole simple et créative car nous sommes dans la paix. Nous invitons tous les étudiants ayant sincèrement à cœur le sort de l’homme à nous rejoindre librement et avec confiance.

Ce que nous cherchons

Aujourd’hui, au milieu de la confusion intellectuelle, économique, politique et sociale rien ne semble résister. Pourtant, nous désirons la chose la plus importante : trouver ce qui a de la valeur et demeure toujours.

Nous recherchons ce qui valorise l’homme et lui permet de vivre dignement. Ce cheminement est possible pour tout homme qui souhaite le mener dans la simplicité. Ainsi, confiants, nous chercherons.

Pourquoi ?

Parce que le faux et la mort sont la négation du vrai et de la vie, seuls désirables.

Parce que le relativisme ne permet pas une authentique valorisation de l’homme, nous reconnaissons que nos intelligences ne peuvent accepter une chose et son contraire sous prétexte de tolérance.

Parce que l’indifférence ne mène nulle part, nous cherchons un sens pour nous engager en vue d’une action effective pour une société digne de l’homme.

Notre démarche

Nous nous rencontrerons physiquement et chaque semaine autour d’une question simple en vue de produire un écrit à destination de tous les étudiants. De la confrontation des idées pourra émerger une position offrant la possibilité de prendre part activement dans le quotidien des étudiants.

Nous formulerons ainsi une pensée que nous confronterons à celle de nos professeurs en toute circonstance : conférences, travaux dirigés…

Nous nous donnerons les moyens d’interpeller nos enseignants en prenant la parole et en publiant nos réflexions.

Nous dénoncerons les abus d’un langage méconnaissant l’exigence de la dignité humaine ; abus souvent matériel et intellectuel.

Nous proposerons un regard neuf et généreux, encourageant l’initiative personnelle et l’intégration de l’homme au centre des processus culturels, économiques et sociaux au service d’une solidarité effective et affective.

Nous nous engagerons par des propositions simples ayant un objectif direct: l’épanouissement de chacun et le service du bien commun. Nous souhaitons par ailleurs l’expansion progressive des initiatives sociales en dehors de la sphère de l’État.

Pour le bien commun

Nous souhaitons prendre conscience de la fragilité d’un système français désormais de moins en moins capable de satisfaire la principale exigence du bien commun : l’unité.

Contestant les fruits de l’individualisme et du relativisme, nous entreprendrons de formuler avec des mots simples et par une réflexion exigeante les contours d’une action économique, politique et culturelle. Aucune séparation ne pouvant plus exister entre ces thèmes, piliers de toute société, nous engageons notre jeunesse à utiliser les savoirs dont nous disposons pour rendre à l’Université sa vocation initiale : chercher la vérité.

Ce désir de vérité n’est pas l’œuvre d’une condamnation mais d’une proposition afin qu’elle se manifeste dans une réalité sociale et historique. Le chemin que la France emprunte doit être nourri d’une espérance, celle de l’unité et de la paix pour son peuple. La paix n’est pas uniquement l’absence de conflits armés, souvent issus d’un mensonge ou d’une incompréhension. La paix est également la satisfaction authentique d’une aspiration intellectuelle présente en tout homme : celle de penser sa vie en vérité. Aspiration éternelle inscrite à Delphes : « Connais-toi toi-même ! ».

Ce qui nous anime

Poussés par l’amour, nous cherchons à vivre dans la joie de témoigner librement d’un devenir meilleur et possible. Jeunes, nous sommes intrinsèquement libres d’expériences formatées ou imposées. Nous mesurons la chance de vivre une période d’études à l’université et nous utiliserons cette chance jusqu’au bout car nous reconnaissons le besoin de devenir responsables.

Animés par la confiance et la paix, nous ne défions personne individuellement mais nous entreprenons de reconnaître dans une parole vraie sa puissance de créativité et de liberté.

Unis dans une écoute véritable et fraternelle, nous chercherons.

Publicités